Publié le

Quelques trucs pour allaiter facilement…

L’allaitement est une très bonne chose pour l’enfant, et est fort pratique pour la maman, car il n’y a pas de biberons à préparer, le lait est toujours à disposition à la bonne température, et en plus, ça ne coûte rien !

Cependant, certaines difficultés peuvent se présenter pour la maman qui allaite, comme par exemple :

  • les crevasses :  En cause bien souvent, une mauvaise position du bébé lors de l’allaitement. Ok mais le problème est que  vous risquez fort de ne pas savoir corriger ce problème, même après plusieurs essais et conseils, les mamelons douloureux seront toujours là… Alors n’hésitez-pas et procurez-vous de la Lanoline.  On vous dira de mettre un peu de votre lait sur les mamelons après la tétée, mais cela ne suffira en général pas. Pour les peaux sensibles, la lanoline est super efficace, inoffensive pour vous et le bébé, et  vous permettra de bien profiter de votre allaitement. Je regrette d’ailleurs de ne pas l’avoir connue pour mon premier allaitement !
    • La lanoline LANSINOH® est actuellement la lanoline la plus pure au monde.
      Rien n’y a été ajouté. Elle ne contient pas de conservateur, pas d’eau, pas de produits chimiques ou de parfum. Elle est purifiée selon un procédé totalement naturel. C’ est un produit neutre, qui ne contient aucun principe actif. Il s’agit d’un produit inerte d’une grande pureté, donc sans danger pour bébé. Il n’est pas nécessaire de retirer la crème Lansinoh HPA Lanoline avant d’allaiter, c’est la crème de soin pour mamelons la plus pure et la plus sûre. Lansinoh ne contient aucun ajouts d’eau, de produits chimiques ni de parfum.

  • les seins douloureux : Parfois les seins peuvent devenir rouges, durs, et cela fait très très mal.  Vous pouvez même avoir de la fièvre, et ressentir comme un état grippal. Il s’agit d’une inflammation du sein, d’un engorgement.  Certaines sont soulagées par le froid, d’autre par une douche bien chaude.  Cependant, le remède naturel le plus efficace est de prendre une feuille de chou fraîche (blanc ou vert de préférence), de la repasser afin de la rendre molle, puis, lorsque la chaleur est supportable, de la placer sur le sein (coincée dans le soutien-gorge).  Laisser agir le plus longtemps possible et au moins 1/2h.  Vous serez rapidement soulagée, croyez-moi.  Bon, ce n’est pas très glamour et ça sent le chou, mais lorsque vous aurez bien mal, vous serez contente de trouver une solution toute simple qui peut être renouvelée autant de fois que vous le désirez et qui est bon marché (surtout si vous en avez dans votre jardin, ce qui est le mieux évidemment)
  • La gêne du regard des autres :  Il arrive évidemment que bébé ait faim au mauvais moment, lorsque vous êtes en pleine réunion de famille, en train de faire vos courses, ou en voyage, etc… Certaines femmes ne s’embarrassent pas et se mettent poitrine à l’air sans problème, ignorant les réactions des autres personnes, puisque après tout, c’est un acte naturel (faire pipi aussi, mais pourtant on ne le fait pas devant tout le monde …).  Si tel n’est pas  votre cas, je vous conseille de vous procurer simplement un poncho d’allaitement (ou parfois il s’agit de simples châles selon vos goûts).  Personnellement, j’ai opté pour le châle maternel « L’oved Baby », et je ne le regrette pas.  Glissé dans votre sac à main, vous l’emportez partout et dès qu’il faut allaiter bébé, vous l’enfilez simplement (car il s’agit en réalité d’un poncho…). Vous êtes ainsi cachée, l’encolure est suffisamment grande pour voir bébé (et le laisser respirer, car il fait assez chaud là-dessous).  Il est joli et existe en plusieurs coloris. Ainsi, plus de crainte de choquer certaines personnes, et plus besoin de faire attendre  bébé ou de se réfugier dans un petit coin !

Publié le

Allaiter son enfant, plus qu’un cadeau…

Evidemment maintenant on a le choix, alors que dans le temps la question ne se posait même pas… et on n’aurait sans doute même pas oser la poser !

Le mode de vie actuel, le progrès, ont fait qu’il est à présent possible de déléguer cette tâche via le biberon, qui non seulement peut être préparé en toute sécurité apparente, mais peut également, et c’est là son grand avantage, être donné par quelqu’un d’autre que la maman.

On n’a encore rien trouvé de mieux que la nature, on ne sait pas encore tout de l’être humain, et voilà que l’on décide que l’on peut dispenser la maman de cette action… ben voyons ! Alors évidemment, on va dire que c’est un progrès pour la femme, la fameuse « émancipation féminine », que c’est un moyen pour responsabiliser un peu le papa aussi, de le faire participer… oui, si on veut…

N’empêche que si Dame Nature a prévu que cela ait lieu de cette façon, c’est qu’il doit y avoir une raison, non ? Sauf cas exceptionnels où la maman est dans l’impossibilité d’allaiter, une fois l’accouchement réalisé, l’enfant se retrouve dans un monde totalement inconnu, loin du corps bienveillant de sa maman, et il apprécie certainement bien plus de retrouver ce corps par l’intermédiaire du sein maternel que de voir se mettre un bout de tétine en bouche… non ?? Il y a donc tout l’aspect du lien avec la maman, qui, quoi qu’on veuille en dire sera toujours différent du lien avec le papa (dont le rôle, tout aussi important pour l’enfant, est d’une autre nature). Allaiter son enfant le rendra plus calme, plus sûr de lui, plus lié à sa mère.

Il y a ensuite l’aspect santé :

  • un enfant nourri au sein aura beaucoup moins de risque d’être allergique (tiens ne se demande-t-on pas pourquoi tant d’enfants présentent des allergies à toutes sortes de produits ? en plus de l’évidence de la pollution, n’en serait-ce pas un autre facteur de cause ?)
  • il sera immunisé par le lait maternel, et sera donc plus résistant aux infections de toute sorte.
  • vu que le goût du lait maternel varie en fonction de l’alimentation de la maman, bébé sera déjà un vrai gourmet… et admettra plus volontiers de manger de tout quand il grandira.
  • La poudre de lait est proposée dans des boîtes… en aluminium ! Or on vient de découvrir (ou du moins de diffuser l’info) qu’il y a beaucoup trop de trace d’aluminium dans ces laits en poudre, donc risques non négligeables pour la san de bébé !
  • La succion au sein permet à l’enfant de se muscler la bouche et de mieux développer son palais et ses gencives, ce qu’il ne sait pas faire avec une tétine, la meilleure soit-elle.

Outre les avantages pour les enfants, il y en a aussi pour la mère :

  • Garder le contact avec son bébé et ne pas en être séparé brutalement après 9 mois de vie commune
  • contrairement à ce qu’on croit, cela permet de retrouver une plus belle poitrine
  • Cela permet aussi au corps de se remettre au mieux de sa grossesse.
  • et plus pragmatique, c’est économique et très pratique car toujours à disposition, à la bonne température et gratis…

On pense également parfois aussi qu’allaiter fait mal à la maman, est une contrainte pour elle . Un allaitement bien mené est plus source d’épanouissement que de contraintes, mais cela dépend d’une femme à l’autre évidemment. Si vous avez la peau sensible, cela risque de provoquer des douleurs à la longue, mais il existe des solutions. D’autre part, il est très important d’avoir une bonne position en allaitant, qui est d’ailleurs expliquée à la maternité ou sur les sites traitant de l’allaitement.

En conclusion, je dirai que, même pour une femme active, il est très important d’allaiter son enfant, au moins durant son congé de maternité, et si possible encore après au moins soir et matin, afin de lui donner toutes les chances d’avoir un avenir serein, avec une bonne santé dès le départ. Pensons que cet enfant n’a pas demandé à venir au monde, en général maintenant il s’agit très souvent d’un choix délibéré des parents, alors mettons nos revendications féministes de côté au moins durant cette période si importante pour notre petit bout’chou, et profitons pleinement du bonheur de nourrir soi-même son enfant, tendre proximité qui sera bien vite passée !!