Publié le

5 conseils indispensables pour faire réussir vos enfants à l’école !

La rentrée, c’est fait !  Mais maintenant, il faut encore que tous ces écoliers réussissent leur année, depuis les plus petits jusqu’aux plus âgés, et cela c’est parfois une autre affaire…

Ebookinez.com a relevé pour vous les 5 conseils indispensables pour permettre à vos enfants de réussir à l’école, 5 verbes dont il faut absolument tenir compte, en fonction de leur âge bien sûr, si vous voulez les voir s’épanouir durant leurs études.

Voici donc le 1er « petit livre pratique » de la série « Enfants ».  D’autres suivront, car le sujet est bien évidemment très vaste… mais appliquez déjà cela et vous verrez rapidement une différence !

Pour recevoir gratuitement ce livret indispensable pour la réussite de votre enfant, allez dans la section des Petits Livres Pratiques tout simplement  !

 

Publié le

Une rentrée… sans stress … mais avec du sommeil !

Ça y est, c’est reparti entend-on dans toutes les conversations… il faut recommencer avec les cartables, les devoirs, déposer les enfants à l’école etc…

Eh oui, les vacances, la farniente ou du moins un horaire un peu plus cool, c’est fini, et les choses sérieuses reprennent !

C’est un fait.  Maintenant, dites-vous bien que c’est la même chose chaque année, et, hormis pour les tous petits pour qui c’est la 1ère rentrée (et pour vous aussi du coup c’est une première !) on ne fait que repartir comme 2 mois plus tôt… alors cool, pas de stress… le monde n’a certainement pas changé durant la période de vacances, … ET TOUT VA BIEN !!!

Afin de réhabituer vos enfants à un horaire « école », il suffit de réinstaurer le rituel du « dodo tôt » dès le début de la rentrée, et même idéalement quelques jours avant celle-ci.  Il faut toujours garder à l’esprit que le plus important pour qu’un enfant réussisse bien à l’école, c’est LE SOMMEIL ! Avoir suffisamment d’heures pour récupérer, pour que le cerveau fasse son travail de classement et d’archivage de toutes les données emmagasinées durant la journée, voilà à quoi sert de dormir (chez les adultes également d’ailleurs), entre autres choses.

A notre époque où la télévision, l’ordinateur,  et les jeux vidéos sont partout, (sans parler des gsm !) il est important de constater que tout cela a une grande influence sur notre santé, et particulièrement sur le fait que l‘on dort de moins en moins, et les enfants aussi ! Cette influence négative devrait être contrée par des règles strictes dans les familles (pas facile à instaurer avec des enfants déjà plus âgés, je sais…) et ce, dès le plus jeune âge, afin que l’enfant intègre cela dans ses habitudes, et ne le vive pas comme une contrainte injuste !

Pensez en effet que, non seulement comme je l’ai dit plus haut le sommeil est important pour l’acquisition des connaissances, mais son manque entraîne également un plus grande sensibilité aux maladies, et même au développement des cancers.  De plus, il joue également une influence non négligeable dans la prise de poids, etc…

Tout cela ne vous donne-t-il pas envie d’aller piquer un bon roupillon plus tôt qu’à votre habitude ??? Et ne croyez-vous pas que, loin d’une punition, c’est un immense service que vous rendez à vos enfants en les faisant aller se coucher tôt ???

Le tout est aussi dans la manière….

Dès le début, il faut faire de la mise au lit une période douce, de calme et de câlins.  On ne passe pas d’un jeu vidéo super énervant, dans son lit, où l’on espère s’endormir en 5 minutes…!! La violence omniprésente à la télévision ou dans les jeux vidéos est également à proscrire, nous y reviendrons dans un prochain article…

La période précédant la montée au lit doit être un moment où l’on se calme, on range ses jouets, on lit un livre, puis on passe dans la salle de bain, et enfin, on va se coucher, avec papa ou maman près de soi quelques instants pour se dire bonsoir, se rassurer pour les plus petits…

 

Publié le

Découvrez le secret qui fera de votre enfant un as !

Il y a certains enfants à qui tout semble réussir : les études, le sport, les relations avec les autres, etc…

Certains parents pensent que ces enfants sont tout simplement plus « doués » que leur propre progéniture… eh bien qu’ils se rassurent, ce n’est pas cela du tout !

S’il est vrai qu’il y a inévitablement des enfants ayant plus de facilités d’apprentissage que d’autres, cela ne se remarque cependant pas dans tous les domaines repris ci-dessus, alors quel est leur secret ????

C’est tout simple et pourtant si méconnu ! Avez-vous déjà entendu parler du pouvoir du « renforcement positif » ???? Kekséksa me direz-vous? Vous allez comprendre de suite..

Des expériences ont été menées dans 2 classes homogènes, donc avec des enfants exactement de même niveau : dans la première, les enfants étaient encouragés à poursuivre leurs efforts, même en cas d’erreur ou de baisse de régime; par contre dans la seconde classe, les critiques et les dénigrements étaient la norme, vous savez, les petites réflexions du genre « tu es vraiment débile, tu n’arriveras à rien, etc… »

Devinez ce qu’il est advenu de ces 2 classes lors des examens ??? Et je vous rappelle que le niveau des enfants était identique au départ…

Je vous le donne en mille : eh oui, la première classe qui avait bénéficié d’encouragement a obtenu de bien meilleurs résultats que la seconde !

L’explication en est simple : un enfant qui se sent encouragé, même en cas d’erreurs ou autre, voudra aller de l’avant s’il voit que l’on croit en lui, qu’on le pousse et qu’on est persuadé qu’il peut réussir.  Il va donner le meilleur de lui-même.

Par contre, un enfant que l’on rabroue constamment, à qui l’on promet sans cesse un avenir noir, et à qui l’on dit sans cesse qu’il ne vaut rien, cet enfant-là va se décourager, perdre confiance en lui, être finalement persuadé que ce qu’on dit de lui est vrai, qu’il ne vaut rien.. et voilà le résultat…!!!! (à noter que cela est également valable pour les adultes !!)

Pensons donc, à la veille de cette rentrée scolaire, à penser « renforcement positif » pour nos bambins, et vous verrez rapidement la différence dans leur comportement… et surtout dans leurs résultats !  Bannissez de votre vocabulaire les « tu ne vaux vraiment rien », « on n’arrivera à rien avec toi », « que tu es bête », et pensez que toutes ces phrases s’ancrent dans l’inconscient de vos enfants et font leur travail de sape !!

Alors au contraire, cette année, lancez-vous dans l’encouragement, cherchez le positif dans ce que votre bambin a réalisé (il y en a toujours!) et ne voyez pas que ce qu’il a raté, mais au contraire là où il s’est amélioré, et félicitez-le de cet effort, de cette progression, en lui disant que vous désireriez qu’il mette la même ardeur là où il a encore des difficultés… et vous verrez qu’il le fera… N’oubliez jamais qu’un enfant recherche avant tout à plaire à ses parents (surtout avant l’adolescence), à être reconnu à ses yeux… alors, n’hésitez pas, car le jeu en vaut vraiment la chandelle, et vous leur donnerez ainsi une confiance en eux qu’ils garderont le restant de leur vie, et ce, dans tous les domaines ! N’est-ce pas le meilleur cadeau à leur offrir ???

Publié le

Connaissez-vous les histoires personnalisées… ?

Créer un blog, c’est bien,
Vouloir en vivre, c’est bien,
Mais pour cela, il faut un sujet, du contenu, et quelque chose qui puisse évoluer dans le temps.

Alors que faire ?

Il y a longtemps qu’une idée a germé dans mon esprit, mais est-ce une bonne idée ? Mystère et boule de gomme !

Après l’avoir testée en famille, cela a bien plu, alors je me suis dit, pourquoi ne pas en faire profiter d’autres enfants ?

Car effectivement c’est d’enfants qu’il s’agit (enfin dans un premier temps, car le concept pourra également s’étendre aux adultes éventuellement).

Le principe est de créer une histoire en format numérique dont l’enfant serait le héros principal, ou du moins un des acteurs principal du récit. On peut bien sûr y inclure des informations propres à l’enfant (les frères, les sœurs, etc..) et le nom de la personne qui offre cette histoire.

J’ai notamment créé des textes illustrés pour des enfants qui devaient se faire opérer, et l’histoire est justement destinée à expliquer et à dédramatiser cette situation si particulière pour nos bambins qu’est une hospitalisation.

Quelle n’a pas été ma surprise quand une des petites filles m’a dit que la fée présente dans le conte était restée près d’elle durant toute l’opération, et que le papa d’une autre fillette m’a raconté qu’elle cherchait dans les magasins cette fée si sympathique !

Une autre histoire est déjà prête pour Noël, et bien évidemment il est également tout à fait possible de me faire parvenir des demandes pour des événements particuliers.